Les TROUPES RUSSES en FRANCE et dans les BALKANS 1916-1918

A l’occation des Journées du Patrimoine 2016, j’ai visité le magnifique Hôtel d’Estrées,  situé rue de Grenelle à Paris. Construit dans les années 1710, acquis en 1863 par le gouvernement russe, il devint ambassade impériale de Russie jusqu’en 1924 puis ambassade de l’URSS. En 1978, Brejnev transfère l’ambassade dans le 16e arrondissement. Depuis lors,  l’Hôtel d’Estrées est la résidence de l’ambassadeur de Russie en France. Pour les JEP2016, il accueillait une très belle exposition photo-documentaire sur les troupes Russes en France et dans les Balkans entre 1916 et 1918.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sur le corps expéditionnaire Russe en France voir :

Listes des photos dans le diaporama :

  • Fort de la Pompelle
  • Obsèques des Héros au Fort de la Pompelle
  • Revue des Tranchées après un comnbat d’artillerie
  • Douilles de projectiles au village de Courcy
  • Passage du canal de la Marne près du fort de la Pompelle
  • Réserve de projectiles près d’une batterie de mortiers
  • Secteur des positions Russes près de Reims
  • Cimetière militaire Russe de Saint-Hilaire-le-Grand
  • Tombe russe près de Mourmelon 1917-1918
  • Soldats russes creusant des tranchées à Mourmelon
  • Blessé sur un branchard
  • Schéma de l’attaque de la division «franco-russe»
  • Groupes d’officiers russes sur la place de Salonique
  • Soldats qui se reposent après leur transfert à Corfou
  • Bataillon du 2e rég spécial d’infanterie dans Paris le 14 juillet 1916
  • Poste de secours près Aubérive
  • Troupes russes quittant le camp de Mailly pour le front de Champagne
  • Marseille accueil des bateaux avec la 1ère brigade spéciale d’infanterie
  • Défilé de troupes à Marseille
  • Arrivée au camp Mirabeau près de Marseille
  • Itinéraire de la 1ère Brigade Spéciale d’Infanterie
  • Décoration de Soldats russes de la Légion d’Honneur par le Commandement Français
  • Décoration de soldats russes de la Légion d’Honneur
  • Panneau cimetières
  • Monument à Courcy Champagne Ardennes
  • Soldat russe (x2)
  • Croix de Saint-Georges, Saint-Stanislas, Ste-Anne, Saint-Wladimir
  • Vitrine Le Miroir
  • Vitrine objets photos
  • Médaille d’honneur des sapeurs pompiers
  • Casque ADRIAN, éperons d’officier
  • Uniformes militaires de l’Empereur de Russie
  • Assiette France Russie 1893 Hussard de Toulon
  • Diplôme d’Honneur remis au personnel médical (Croix Rouge Russe Ancienne Organisation
  • Diplôme d’Honneur  service de santé
  • Décorations russes et françaises
  • Diplôme de décoration du Monténégro
  • Carte postale Brest juillet 1920 adressée à l’attaché militaire en souvenir de l’arrivé de la 3e brigade

 

Thierry GARREL (@guepier92 sur Twitter)
Article initialement publié le 24 septembre 2016.

Une armée de laine au Grand Palais

Une armée de laine ? Quelle idée !
Des soldats tricotés ? Mais quelle aiguille vous a piqué ?

Il était une fois un fil, dérisoire, qui protégeait ceux dans les tranchées.
Il était une fois un lien, fragile, qui unissait ceux durement séparés.

Cent ans plus tard le récit n’est pas dénoué;
Il a juste été tricoté par Délit Maille et mille autres main zélées.

Il fallait bien un palais pour le raconter.

780 petits soldats de laine défilent dans le hall des Galeries nationales. La longue colonne (18 mètres) est un contre-point fragile et émouvant à ce que fut le monument pendant la Grande Guerre : un hôpital et un centre de rééducation dits modèles où l’on réparait les corps pour qu’ils retournent au combat.

Liens et références :

Thierry 

initialement publié le 20 septembre 2015

ChallengeAZ1418

ChallengeAZ1418
Voir le #ChallengeAZ1418 sur Storify avec interactions avec les autres twittos

Le ChallengeAZ se termine. En 2013  j’avais pris le challenge en cours de route et publié sur mon Scoopit.

En 2014, centenaire oblige j’avais préparé un challenge sur la guerre de 14-18 qui était toujours dans mes cartons (Evernote) faute de temps et de préparation.

En 2015, le centenaire étant bien avancé, j’avais suffisament de matériel pour mettre à l’honneur des initiatives, des articles, des blogs, sites perso, bases de données etc.

En ce mois de juin 2015, j’ai donc publié sur Twitter une série de liens de A à Z avec le mot-dièse ChallengeAZ1418 que certains ont d’ailleurs repris comme Des Pierres et des Noms @1J1MAM.

Retrouvez toutes mes publications en cliquant sur l’image ci-dessus ou individuellement ici:

1ère semaine :

2ème semaine:

3ème semaine :

4ème semaine:

5ème semaine:

Retrouvez les 1664 articles publiés au cours du ChallengeAZ2015 sur Evernote et pour une lecture plus confortable sur PC comme sur tablette dans Flipboard.

Thierry

Publié initialement le 3 juillet 2015
Mise à jour le 6 juillet 2015 (lien vers Storify).

Paul Eugène CANCEL

« Je sui en parfaite santé. Je vous envoi ma fotografie. Votre dévoué fils Paul ».

C’est par ces mots que le 5 août 1915, Paul Eugène CANCEL, soldat de 2e classe affecté au 22e RIC, disparu à Beausejour le 24 février, écrit à ses parents et à sa soeur Augusta depuis le camp allemand de Celle dans le Hanovre (Allemagne) où il est retenu prisonnier.

image

image

Le camp de Cellelager (camp principal car il y en avait plusieurs) est situé a 35 km au nord-est de Hanovre, carte ci-dessous :

image

Il y restera jusqu’au 28 novembre 1918, date de son rappatriement sur Montpellier.

En 1920, il épouse Julie GERVAIS mon arrière-grand mère, veuve d’Emile Auguste GARREL mon arrière-grand-père, mort pour la France le 26 juin 1916 dans la Somme. Ils auront une fille Josette, qui est donc la demi-soeur de mon grand-père paternel Louis né en 1913. Josette aura 4 enfants avec Marius EMILE d’où descendance jusqu’a nos jours.

Sources :

– Documents familiaux transmis par Jean-Louis Flurin, le petit-fils d’Augusta que je remercie.
– Fiche matricule AD34 http://archives-pierresvives.herault.fr/ark:/37279/vta53aa5760d59a4/daogrp/0/83

– Mon arbre en ligne : Julie GERVAIS

– Arbre en ligne de Jean-Louis Flurin : Paul Eugène CANCEL

– Les prisonniers français pendant la première guerre mondiale : Camps C

– Carte des camps : www.genealexis.fr

 

Dernière modification : 5 octobre 2016 (corrections).
Première publication : 20 novembre 2014

Thierry GARREL